Au coeur
des Complications

Calibre close up of a Royal Oak Concept.

Les Complications sont au cœur de l’ADN d’Audemars Piguet et de l’histoire collective de la vallée de Joux.

Depuis sa création, la Manufacture s’est spécialisée dans les montres à quantième perpétuel, sonnerie et chronographe. Ces chefs-d’œuvre de complication incarnent l’esprit sans compromis de la marque, enracinée dans le passé et résolument tournée vers l'avenir.

Montres à
chronographe

Avec seulement 307 pièces réalisées avant 1980, les montres-bracelets chronographes vintages d’Audemars Piguet figurent parmi les modèles les plus rares au monde. Dix d'entre elles sont exposées au Musée Atelier.

 

1943. Chronographe

Extrêmement moderne pour l’époque, cette montre chronographe reflète la recherche constante d'excellence technique et artistique d'Audemars Piguet. Calibre vu de dos.

Croquis de boîte, vue de face
1943. Chronographe Montre-bracelet

Montres
à calendrier

Inspirées par les ciels étoilés de la vallée de Joux, des générations d’horlogers Audemars Piguet ont façonné de prestigieux garde-temps à quantième reproduisant les cycles astronomiques des jours, des mois, des années et les phases de la lune.

 

1955. Première montre-bracelet à quantième perpétuel avec indication des années bissextiles.

Pionier dans le développement de montres-bracelets à quantième perpétuel au 20e siècle, Audemars Piguet lance en 1955 le premier modèle doté de l’indication des années bissextiles, décliné dans une série de neuf pièces. Calibre vu de face.

Croquis de calibre, vue de dos
1955. Première montre-bracelet à quantième perpétuel avec indication des années bissextiles.

Les montres compliquées et entièrement finies à la main ont toujours fait bien plus que donner l'heure. Depuis la renaissance, les montres ont représenté l'ingéniosité et la vision de l'homme à travers l'art, le design, la technologie et la science. Aujourd'hui, alors que nous évoluons dans un monde numérique, les montres mécaniques sont devenues des objets de permanence dans un monde marqué par l’obsolescence. Ces montres sont créées pour durer éternellement.

Michael Friedman

Responsable des Complications

1909. Montre Pendentif à répétition Minutes

Les montres
à sonnerie

Au fil des siècles, les horlogers d’Audemars Piguet ont nourri le rêve de créer des montres à sonnerie dotées d’une qualité sonore équivalente à celle d’instruments de musique.

 

1909. Montre pendentif à Répétition minutes

Cette montre pendentif à répétition minutes à été vendue à Tiffany en 1912. Dotée d’une boîte de 3.11 mm d’épaisseur, elle est l'une des montres les plus fines à l’époque. Calibre vu de dos

Croquis de calibre, vue de dos
1899. L’Universelle. Montre de poche.

Les Grandes
Complications

Pour être considérée comme une Grande Complication, une montre doit être pourvue d’un répétition minutes, d’un chronographe à rattrapante et d’un quantième perpétuel. Depuis 1882, Audemars Piguet met un point d’honneur à faire de la Grande Complication le fer de lance de ses productions, y compris durant les périodes de crise, en transmettant ce savoir-faire ancestral de génération en génération.

 

1899. L’Universelle

Conçue par Audemars Piguet en 1899, cette montre de poche est l'une des plus compliquées produites au monde à ce jour. Il a fallu quatre ans aux horlogers hautement spécialisés de la Manufacture pour restaurer son mouvement qui abrite 1168 composants et 21 fonctions. Calibre vu de face.

Croquis de boîte, vue de face

Designer
le temps